Vite dit

Horaires de la Mairie

La mairie de Buchelay passe aux horaires d’été. L’accueil est fermé le samedi jusqu’au 24 août 2013 inclus. La mairie est donc ouverte au public du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h 30.

Dépôt de pain

La boulangerie de la Place Trolliard sera fermée du 14 août au 28 août 2013 inclus. La Mairie proposera, sur cette période et aux horaires d’ouverture indiqués ci-dessus, un service de dépôt de pain.

Périscolaire

La mairie recherche des vacataires pour ses écoles, tous les jours de la semaine, sauf mercredis et congés scolaires. Les jeunes ou seniors buchelois intéressés par des heures de surveillance des élèves pendant la pause déjeuner, de 11h30 à 13h30, et fin de journée, 16h30 à 18h pour les études surveillées ou la garderie en maternelle, peuvent adresser un CV et une lettre de motivation à l’attention de Jocelyne Bouré, Service des Ressources humaines, Mairie de Buchelay, 1 rue Gabriel-Péri.

Bibliothèque

La bibliothèque municipale, route de Mantes, sera fermée cet été, jusqu’au 21 août 2013. Elle rouvrira ses portes mercredi 21 août, de 14 h à 18h.

Forum des associations

Le Centre des arts et loisirs, route de Mantes, accueillera le Forum des associations, samedi 7 septembre, de 14 h à 18h.

Marché du vendredi

Le boucher et le primeur du marché hebdomadaire sont absents à partir de la mi-juillet. Les deux professionnels seront de retour Place Trolliard vendredi 9 août.

L'actualité de Buchelay en juillet

Paul Martinez : « Nous avons concrétisé tant de projets »

Travaux, scolarité, sécurité, culture, finances et économie locale, tour d’horizon du Maire de Buchelay sur les grands dossiers communaux. Entretien.

Paul Martinez, maire de Buchelay

Le Petit Mensuel : Les congés scolaires sont arrivés. Quel regard portez-vous sur les 6 premiers mois de l’année 2013 ?

Paul Martinez : Ils ont été denses ! Nous avons tous, d’abord et malheureusement, déploré la disparition de Christian Candon et nous sommes toujours nombreux à penser à lui et sa famille. Christian était l’emblème de ce que nous voulions faire pour les anciens, qui méritent un immense respect. Une société qui ne respecte plus ses anciens est une société en déclin. Je suis donc très heureux que la Maison des aînés porte son nom.

En matière de projets, nous avons concrétisé de nombreuses opérations, en finalisant par exemple la construction du Coteau des Meuniers.

Nous marquons maintenant une pause de plusieurs années avant de réaliser de nouveaux logements.

Des exemples d’autres dossiers de ces derniers mois ?

La ville s’est dotée des moyens de communication de notre époque : le site internet est rénové, Buchelay est sur les réseaux sociaux, les Buchelois reçoivent aussi, entre autres, des informations de la mairie par SMS.

Je n’oublie pas le développement durable et l’Agenda 21 qui, à mes yeux, ne sauraient être un gadget mais, au contraire, une source de bien-être pour les habitants et aussi d’économies. Le fait de se doter d’un Agenda 21, qui est en quelque sorte le programme d’actions de Buchelay en faveur du développement durable, nous permettra de présenter aux habitants d’ici quelques années un bilan environnemental plus que positif. Je rappelle que la ville subventionne depuis 2008 les Buchelois qui s’équipent de récupérateurs d’eau de pluie et de panneaux photovoltaïques.

Dimension culturelle et sportive inégalées

L’été 2013 s’ouvre avec le lancement des travaux de la Plaine des sports. Quand pensez-vous que les Buchelois pourront utiliser le nouvel équipement ?

Fin septembre 2014. Nous sommes fiers de ce projet qui proposera le seul dojo d’arts martiaux habilité aux compétitions régionales sur le Mantois. Nous en sommes d’autant plus fiers que le démarrage des travaux a été parrainé par une ancienne ministre, Chantal Jouanno. Je salue l’abnégation de tous les services municipaux autour de ce projet et des élus concernés, parmi lesquels notre premier adjoint aux Sports, Xavier Bricet.

Ce projet aboutit aujourd’hui, mais il n’a pas été préparé sans difficultés…

C’est exact. Il me tient particulièrement à cœur, non seulement parce qu’il s’agit de l’équipement public le plus important depuis notre crèche en 2004, mais aussi parce que sa réalisation a fait l’objet d’embuches, notamment financières, de la part de la Région Ile-de-France. Il a fallu lutter pour qu’enfin, en début d’année, une subvention de près de 500 000 euros nous soit notifiée… au lieu du million d’euros prévu initialement ! La Région a remis en cause ses propres engagements. Cela n’est pas digne d’une institution de ce type. Il était important de continuer ce projet dont l’objectif est de démocratiser le plus possible le sport et ses valeurs pour les Buchelois, toutes générations confondues, mais aussi de déplacer les activités sportives vers la Plaine des sports. Plusieurs centaines de Buchelois détiennent une licence. Nous allons ainsi libérer des locaux pour les actions culturelles et de loisirs.

D’ailleurs, qu’il s’agisse du sport et de la culture, je remercie sincèrement l’investissement quotidien des nombreux bénévoles sans lesquels certaines activités ne pourraient être offertes aux Buchelois.

Notre dimension culturelle est inégalée pour une commune de 2 400 habitants : le ciné club, des saisons culturelles riches, la Biennale de l’écrit, les enseignements artistiques. Je pense aussi aux ateliers de l’écrit qui, au printemps et en juillet, constituent un véritable centre de loisirs de l’écrit. C’est tout simplement remarquable.

Les délinquants seront filmés

Il y a aussi la réfection de la route de Mantes…

Oui. L’été 2013 est chargé en travaux et je sais que les Buchelois peuvent le comprendre. Durant tout le mois d’août, c’est notre axe principal, la route de Mantes, qui fera l’objet de travaux de réfection, d’aménagements et de sécurisation. Après les rues René-Renault et Jean-Louis Scialloux, c’est la troisième voirie structurante qui fait l’objet de travaux importants depuis 2008. A chaque fois, l’objectif n’est pas simplement de refaire la voie, mais de lutter contre la vitesse excessive en aménageant, ça et là, des chicanes et des ralentisseurs. Bien sûr, on aura beau procéder à tous les aménagements possibles, contre la bêtise et l’incivilité nous ne pouvons rien, hormis la sanction. La police et la gendarmerie effectueront régulièrement des contrôles sur cet axe.

Quant à la vidéo protection ?

La lutte contre la délinquance qui peut sévir sur les communes périurbaines comme Buchelay est une priorité, face aux vagues de cambriolages, d’incidents liés aux incivilités quotidiennes, notamment aux lisières des champs et des bois. Ces méfaits sont souvent classés sans suite par les forces de police. Il fallait des moyens pour leur permettre de faire aboutir les enquêtes. J’ai donc proposé au Conseil municipal d’installer 14 caméras aux endroits stratégiques de la ville, pour suivre les entrées et sorties sur l’espace public. Là encore, tout ne sera pas résolu par l’implantation de ces caméras. Néanmoins, les délinquants sont prévenus : ils seront filmés.

L’implantation de ces caméras sera l’occasion de réunir les Buchelois à la rentrée avec les représentants des forces de police, pour un échange autour de la sécurité.

Comment se présente la rentrée scolaire de Buchelay ?

Nous avons la création d’une nouvelle classe à l’école maternelle l’Arlequin, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Je le rappellerai à la rentrée, mais la lutte contre la violence à l’école et la maîtrise de l’écriture qui constituent pour moi un combat de société, sont essentielles dans la vie scolaire. La violence doit être bannie de l’école. Il faut sanctionner les actes, en expliquant en permanence aux enfants qu’ils doivent rejeter toute forme de violence. Lorsque la situation perdure, l’exclusion, notamment de la cantine, est définitive. J’ai malheureusement du le faire deux fois cette année.

Excellence

La maîtrise de la lecture et l’écriture sont aussi pour l’enfant d’aujourd’hui les armes quotidiennes de l’adulte qu’il sera demain. Elles lui permettent de surmonter beaucoup plus facilement les obstacles de la vie. L’école et la commune s’investissent pleinement dans la promotion de l’écriture et de la lecture. Nous continuerons à œuvrer dans ce sens.

Qu’en est-il de la réforme sur les rythmes scolaires ? Avez-vous des actions en direction des familles ?

Elle fera l’objet dès la rentrée d’une large concertation auprès des parents avec une réunion d’information, en présence, je l’espère, des représentants de l’Inspection académique.

Je suis conscient des difficultés que peuvent rencontrer les familles bucheloises au quotidien. C’est pour cela qu’il est important de maintenir un niveau d’excellence en matière d’accueil de la petite enfance avec notre crèche, notre Relais d’assistantes maternelles, notre centre de loisirs. Au-delà, la commune a souhaité mieux connaître les difficultés rencontrées par certains types de familles en signant avec le Conseil Général et nos voisins de Magnanville un Contrat social de territoire qui financera des actions, notamment d’aide à la parentalité dans plusieurs domaines. La cellule familiale, quelle qu’elle soit, doit demeurer le noyau de notre société.

Pression fiscale : « Objectif atteint »

Dans ce contexte économique tendu, quelle est la situation de la commune ?

La commune présente une situation financière saine même s’il faut l’avouer, le contexte de crise pèse grandement sur nos recettes. L’Etat a réduit fortement les dotations qu’il nous versait jusque-là et les différentes réformes gouvernementales visant à développer des solidarités entre les communes dites riches et celles dites pauvres - parfois mal gérées - réduisent nos marges de manœuvre. Malgré cela, j’ai atteint l’objectif que j’avais fixé au Conseil municipal de ne pas augmenter les impôts communaux au cours de ce mandat. Je doute fort que beaucoup d’autres communes puissent s’en prévaloir. Je tiens à saluer les efforts accomplis par l’ensemble des services de la commune pour y parvenir.

L’emploi reste la préoccupation majeure de tous. Comment résumeriez-vous votre action au sein de la Communauté d’agglomération où vous avez en charge le développement économique ?

L’action municipale ne peut pas être déconnectée de l’action au niveau de l’agglomération, donc au niveau de la Camy. Dans ce domaine, le bilan notamment en matière de développement économique est particulièrement significatif, avec l’arrivée de Turbomeca, la construction d’Innéos, la pépinière et hôtel d’entreprises, le démarrage prochain des travaux d’implantation de Sulzer et de Sagem.

Le développement économique, ce sont certes des emplois mais c’est aussi de la création de richesses qui bénéficient à Buchelay. Au même titre que j’ai œuvré aux côtés de Dominique Braye pendant 6 ans pour faire venir de nombreuses entreprises, je continuerai dans ce sens. Il en va de la survie économique, sociale et financière de notre territoire.

Et sur la question des transports ?

Il reste beaucoup à finaliser mais plusieurs dossiers sont bien lancés, comme le franchissement de la voie ferrée Paris Cherbourg, par une voie provenant de la sortie 13 de l’autoroute et qui accède à la future zone d’activité des graviers, entre le magazin Fly et l’autoroute. Ces aménagements participeront sans nul doute avec d’autres au désengorgement de la sortie 13 de cet accès.

Nous n’avons pu encore aménager des liaisons douces dignes de ce nom, entre le Nord et le Sud de Buchelay, mais je ne désespère pas de porter ce projet auprès des services de la CAMY et du Conseil général.

Service minimum

Un souvenir marquant parmi d’autres des cinq dernières années ?

Oui, dans le domaine des transports et de la collecte des déchets : le territoire a subi des grèves très suivies et longues en 2009. Quelles qu’aient été les revendications des grévistes, les habitants de Buchelay ne pouvaient supporter trop longtemps l’entassement d’ordures ménagères ou l’absence de transport pour les jeunes collégiens et lycéens. Dans les deux cas, j’ai décidé, avec l’accord du bureau municipal, de faire prendre en charge par la ville un service public de substitution : un car avait donc été mis à disposition des élèves pour le ramassage scolaire matin et soir et des points de collecte d’apport volontaire des déchets avaient été installés pendant le conflit social. Je crois beaucoup, en matière de service public, au service minimum et c’est dans cet esprit que nous avons agi dans l’intérêt général.

Comment voyez-vous l’avenir et l’action de Buchelay dans les prochaines années ?

Je suis convaincu que l’action future de l’équipe municipale s’inscrira de plus en plus dans le cadre des institutions de la CAMY. Certes, le maire et le Conseil municipal auront toujours des pouvoirs forts dans les compétences qui sont les leurs. Mais, à l’évidence, dans les prochaines années et décennies, ces compétences se transféreront petit à petit vers la communauté d’agglomération. C’est ce que souhaite le législateur, c’est dans la logique des choses. A nous, les élus Buchelois, d’investir pleinement les lieux de décision au sein de la CAMY.

La route de Mantes fait peau neuve

Le top départ a été donné lundi 29 juillet. Pendant un mois, cet axe principal de la commune fait l’objet d’une profonde remise en état. Les horaires des travaux sont 7h30-17h.

La phase d'extraction de l'enrobé a commencé rue Gabriel-Péri mardi 6 août

Le chantier au fil des jours

Pour suivre le déroulement quotidien du chantier, cliquez sur ce lien.


La dimension sécurité est importante

La dernière réfection remonte à 1999, a souligné le Maire de Buchelay, Paul Martinez, lors de la réunion publique de présentation du chantier, mardi 25 juin. Mais il ne s’agit pas uniquement d’une réhabilitation, la dimension sécurité est importante, à la fois pour les piétons et les riverains.

En plus des véhicules légers, 65 bus et 35 poids-lourds traversent, sur chaque voie, la route de Mantes quotidiennement selon l’entreprise Jean-Lefèvre chargée des travaux.

Le chantier, divisé en quatre secteurs, verra la hauteur du passage surélevé situé face à la mairie légèrement réduite.

Les conclusions de l’expérimentation des différents stops a conduit la commune a en poser un à l’intersection de la rue du Général-Leclerc où les refus de priorité sont réguliers. Celui à hauteur de la rue des Blés est maintenu, ainsi que celui rue de Bretagne. S’agissant de l’intersection avec le Chemin de Fontenay et la rue du Stade, les stops y sont supprimés au profit d’un grand plateau surélevé. Le dispositif est plus efficace et pas plus coûteux, a indiqué le Maire. Il est nécessaire d’y lever le pied sans être confrontés aux difficultés que présentaient les stops.

Un autre plateau surélevé est également prévu devant l’hôpital de jour, où le danger est réel pour les enfants : Ce secteur est devenu une vraie rampe de lancement, dans les deux sens de circulation.

Les horaires des travaux, qui s’achèveront à la fin du mois d’août, seront 7h30-17h. Certains arrêts de bus sont déplacés pendant cette période.

Mise à jour mardi 6 août 2013

Un an de travaux pour la Plaine des Sports

La pose de la première pierre symbolique du complexe sportif de Buchelay a eu lieu lundi 1er juillet, en présence de l'ancienne ministre des Sports, Chantal Jouanno.

Le coup d’envoi du complexe sportif de Buchelay a officiellement été donné lundi 1er juillet, à l’occasion de la pose de la première pierre du bâtiment multisports. L’ancienne ministre des Sports et de l’Ecologie, Chantal Jouanno, était invitée par Paul Martinez pour cette cérémonie.

En scellant la pierre symbolique, qui lance ainsi le chantier du bâtiment principal, les élus ont donné le départ à la réalisation d’un des plus grands projets buchelois de ces dernières années.

Goût de l’effort

Dans une douzaine de mois, le nouveau dojo, à dimension régionale pour accueillir les compétitions, la salle de danse et la salle de remise en forme seront mis à la disposition de leurs utilisateurs.

Saluant la qualité architecturale du projet, réalisé par le cabinet Rec, Paul Martinez a insisté sur la recherche de qualité environnementale : Les orientations prises pour la réalisation du bâtiment vont atténuer l’empreinte écologique du bâtiment pour atteindre la norme de haute qualité environnementale HQE .

L’encouragement à la pratique sportive, impulsée par la commune, s’appuie sur la conviction que le sport est une question essentielle par ses impacts sur la santé publique, sur le lien social et générationnel. Elle passe par l’apprentissage du goût de l’effort et du respect des règles , a ajouté le maire en défendant les valeurs du sport, l’esprit de compétition et du dépassement de soi .

Le président de la Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines, Dominique Braye s’est félicité de l’exemple que donne une fois de plus Buchelay, en construisant un tel équipement sportif qui sera structurant au niveau de notre grand bassin de vie. Il était donc tout naturel que la CAMY, à travers son fonds de concours aux petites communes, participe au financement de cette structure qui est appelée à accueillir de nombreuses compétitions de judo ou karaté, impliquant les différents clubs du Mantois.

Chantal Jouanno, multiple championne de France de karaté, n’a pas manqué de rendre hommage à son premier professeur, Maître Signavong, qui transmet aujourd’hui son art à Buchelay. La sénatrice de Paris, a insisté à son tour sur les valeurs du sport, les leçons de vie qu’elles lui ont apportées. Elle a également encouragé chacun à pratiquer une activité sportive, au moins 30 minutes par jour . Sensible par ailleurs aux exigences du développement durable de l’équipement buchelois, l’ancienne ministre a rendu un hommage appuyé aux bénévoles engagés dans les activités sportives.

Des démonstrations de karaté, proposées par les jeunes Buchelois, ont conclu la cérémonie.

Pour lire les légendes des images de la cérémonie, passer votre curseur sur les photos du diaporama ci-dessous.
  • Symbole d'un chantier d'environ un an, la première pierre de la Plaine des Sports de Buchelay posée par le maire Paul Martinez, lundi 1er juillet 2013
  • La première pierre de la Plaine des Sports posée par Paul Martinez et scellée par Chantal Jouanno, anciennne ministre des Sports
  • Applaudissements après la pose officielle de la première pierre.
  • A l'heure des discours avec Dominique Braye, Chantal Jouanno, Grigore Obreja, Maître Signavong, Xavier Bricet et Paul Martinez
  • La démonstration par les jeunes champions du club de karaté de Buchelay.
  • Paul Martinez et Chantal Jouanno pendant les démonstrations de karaté.
  • Le club de karaté a proposé une démonstration de leur art aux invités.
  • Les élèves de Maître Signavong et l'ancienne ministre des Sports, elle-même élève du professeur buchelois, pour une séance photos à l'issue des démonstrations.
  • Merveilleuse cérémonie, un beau projet, de belles équipes. La politique au service des habitants comme elle se doit. Vive le sport et l'engagement. Chantal Jouanno.

Le bâtiment multisports imaginé par l'architecte, David Rechatin

Plaine des sports de Buchelay

Buchelay Plaine des sports - Interview
Buchelay Plaine des sports - Projet
Buchelay Plaine des sports - Pose de la première pierre

Téléchargez Le Petit Mensuel au format PDF

Le magazine municipal
de Buchelay (PDF)